Focus sur l’alopécie de traction

Toutes les têtes bouclées, frisées ou crépues la redoutent… L’alopécie de traction n’est pas une fatalité, on peut l’éviter en changeant ses habitudes.

 L’alopécie de traction, qu’est-ce que c’est ?

On appelle alopécie de traction le phénomène lié à une chute de cheveux durable sur certaines zones de la tête, le plus souvent au niveau des tempes et à la lisière du front, là où les cheveux sont plus fins et donc plus fragiles. Les cheveux ne poussent plus car les follicules pileux sont incapables d’en fabriquer de nouveaux : c’est la traction prolongée exercée sur ces follicules qui finit par rompre le cycle de renouvellement de la pousse des cheveux. Des plaques de chevelure atrophiée peuvent même parfois apparaître.

L’alopécie de traction, quelles sont les causes ?

L’alopécie de traction peut être liée à différents facteurs comme une mauvaise hygiène de vie, une carence en fer, une maladie de peau, mais la cause la plus courante reste le port de coiffures qui brutalisent le cuir chevelu en étirant les cheveux à leur racine de manière prolongée. En effet, les tresses collées, mais aussi les chignons très tirés, les dreadlocks, les rajouts trop lourds, les extensions gardées trop longtemps finissent par freiner la régénération des fibres capillaires, rendant le cheveu de plus en plus faible jusqu’à ce que les pores de la peau se referment complètement. Il faut aussi ajouter à cela certains procédés chimiques qui peuvent créer de l’alopécie de traction comme les produits défrisants, la pose de lace wigs à la colle, la coloration chimique mal adaptée à répétition…

L’alopécie de traction, comment l’éviter ?

Pour prévenir l’alopécie de traction, il est essentiel de porter ses cheveux lâches et détachés : c’est le traitement naturel idéal pour éviter la chute de cheveux. Si vous avez du mal à ne pas les attacher, pensez à ne pas trop tirer votre queue de cheval ou votre chignon et oubliez l’élastique trop serré au profit du chouchou. Il est conseillé aussi d’utiliser du démêlant avant de peigner les cheveux pour ne pas trop tirer sur la chevelure, d’éviter les laques ou fixateurs chimiques qui augmentent le risque de casse, de ne porter des extensions que sur une courte période, de ne pas abuser de l’utilisation du fer à lisser ou du sèche-cheveux. Pour les habituées des extensions et celles qui ont du mal à s’en passer, on n’hésite pas à laisser ses cheveux récupérer quelques semaines entre deux poses.

L’alopécie de traction, quels sont les traitements ?

Bien que l’idéal soit de prévenir, il existe aussi des solutions pour traiter les zones clairsemées. En utilisant régulièrement un sérum concentré en ingrédients qui agissent sur la repousse des cheveux, la chevelure sera nourrie et fortifiée à la racine, l’aidant à pousser sans se casser. Si les cheveux ne repoussent plus, il faut alors agir vite et consulter un spécialiste : plus on attend, moins on a de chance de réussir à faire repousser les cheveux. Si le phénomène est installé depuis des années, l’alopécie de traction est irréversible : les solutions sont alors le port de perruque ou la micro-greffe de cheveux.

partagez l'article

Niwel - Easy Conditioner

Easy Conditioner

Après shampooing démêlant

Enrichi en Huile de Carapate.

Le soin qui offre un démêlage sans effort et une nutrition parfaite aux cheveux.

Je le veux!
Niwel - Oil Miracle

Oil Miracle

Bain d’huiles nourrissant

Aux 10 Huiles Végétales

Le bain de jouvence qui apporte nutrition et douceur aux cheveux abîmes ou desséchés sans les alourdir.

Je le veux!