Les bienfaits du gommage pour cheveux crépus

L’exfoliation du corps et du visage font déjà partie de votre routine beauté. On vous explique pourquoi il faut y ajouter le gommage du cuir chevelu !

Le cuir chevelu et ses petits tracas

Le cuir chevelu est une matière vivante : c’est la partie du corps la mieux irriguée par le sang, mais aussi par les glandes sébacées qui fournissent aux racines ce dont elles ont besoin pour rester nourries et en bonne santé. C’est donc une zone délicate avec laquelle il ne faut pas faire n’importe quoi. Le cuir chevelu constitue la peau de notre crâne et comme toute parcelle de notre corps, celle-ci est malmenée par la pollution, l’excès ou, au contraire, le manque de sébum, les peaux mortes. Et les traitements ou soins inappropriés aggravent souvent la situation. Résultats : apparition de pellicules, desquamation, démangeaisons, irritations…

Le gommage capillaire, qu’est-ce que c’est ?

On parle de gommage mécanique lorsque l’on applique un soin qui contient de minuscules grains – du sel, du sucre, du bicarbonate de sodium, des noyaux broyés – qui agissent par frottement sur la peau. L’objectif ? Éliminer les cellules mortes et les résidus de produits. Mais ce n’est pas tout ! Les vertus du gommage du cuir chevelu sont nombreuses : désincruster les pores, stimuler la pousse des cheveux et oxygéner le cuir chevelu par l’activation de la circulation sanguine, fortifier les cheveux, les préparer à l’application d’un masque capillaire et leur apporter de la brillance. En purifiant et nettoyant ainsi le cuir chevelu, le gommage peut remplacer l’utilisation d’un shampooing clarifiant.

Le gommage capillaire, pour qui ?

Le gommage capillaire est surtout destiné à celles et ceux qui ont un cuir chevelu à tendance grasse ou pelliculaire. Mais il peut aussi tout à fait avoir des résultats positifs pour les chevelures ternes ou les cuirs chevelus qui démangent. Si vous avez un cuir chevelu sensible, optez plutôt pour un gommage qui combine des microbilles et des actifs apaisants. On évite l’exfoliation juste après une coloration : les grains risquent de faire dégorger la couleur plus rapidement que prévu ! On proscrit le gommage sur un cuir chevelu irrité ou lésé.

Le gommage capillaire, mode d’emploi

Dans la routine capillaire, le gommage s’inscrit généralement avant le shampooing. On mouille ses cheveux avant l’application, on applique une dose généreuse de produit et on masse pendant 2-3 minutes. Le secret ? Masser par mouvements circulaires pour bien stimuler la micro-circulation ! On insiste sur la zone qui se situe derrière les oreilles et au niveau des tempes, puis on rince abondamment. Un gommage tous les 15 jours, c’est idéal pour purifier le cuir chevelu sans risquer de l’irriter.

Le gommage capillaire en DIY

Vous pouvez évidemment acheter votre gommage capillaire dans le commerce, il existe une large gamme de produits qui pourront répondre à vos besoins. Mais vous pouvez aussi le faire vous-même ! Par exemple, pour un gommage au sucre et au miel, un grand classique, vous avez seulement besoin de deux cuillères à café de sucre de canne, de trois cuillères à café d’huile végétale (amande douce, coco, olive…), de deux cuillères à café de miel. On mélange le tout et on applique au niveau des racines.

partagez l'article

Niwel - Oil Miracle

Oil Miracle

Bain d’huiles nourrissant

Aux 10 Huiles Végétales

Le bain de jouvence qui apporte nutrition et douceur aux cheveux abîmes ou desséchés sans les alourdir.

Je le veux!
Niwel Beauty - Pure Shampoo

Pure Shampoo

Shampooing Purifiant

À la Lysine Equilibrante

Le shampooing  qui nettoie les cheveux sans les dessécher et qui élimine toutes les impuretés et dépôts de produits amoncelés au fil des semaines.

 

Je le veux!