On vous dit tout sur le co-wash !

Technique de lavage des cheveux qui met l’accent sur l’après-shampooing, le co-wash fait de plus en plus d’adeptes : et si l’on s’y mettait aussi ?

Le co-wash, qu’est-ce que c’est ?

Loo poo, no poo, pré poo, reverse shampoo… Les routines capillaires ne cessent de se réinventer avec toujours le même objectif : des cheveux en pleine santé ! La technique du co-wash ne fait pas exception. Contraction de « conditioner » – après-shampooing en anglais – et « wash » – laver –, elle consiste à laver ses cheveux avec un après-shampooing au lieu d’un shampooing classique. Inventé par la coiffeuse anglaise Lorraine Massey, le co-wash vise à ne plus utiliser de shampooing dont les agents lavants sont jugés trop agressifs pour la fibre capillaire. L’après-shampooing, avec sa texture plus riche et crémeuse, va apporter une bonne hydratation aux cheveux crépus et faciliter le coiffage.

Le co-wash, les bénéfices

Cette alternative au shampooing permet de rafraîchir les cheveux et le cuir chevelu : comme il ne contient pas d’agent lavant, le co-wash ne va pas laver en profondeur, mais permet de retirer les impuretés (sueur, pollution, résidus de soins) tout en nourrissant les cheveux. Très doux, il va préserver l’intégrité de la fibre capillaire et apporter du soin au cheveu pour ne pas qu’il se dessèche, apporter une belle définition aux boucles, limiter la formation de nœuds. En outre, comme les écailles restent bien fermées, les cheveux colorés gardent leur coloration plus longtemps.

Le co-wash, pour qui ?

Le co-wash s’adresse en priorité à tous les cheveux secs ou déshydratés, qu’ils soient bouclés, frisés ou crépus. On alterne co-wash et shampooing classique, été comme hiver. L’objectif ? Espacer les shampooings ! Mais il convient aussi à toutes les natures de cheveux, même ceux à tendance grasse puisque la douceur de l’après-shampooing va soulager le cuir chevelu.

 Le co-wash, le mode d’emploi

On commence par faire attention au choix de notre après-shampooing : on évite celui qui contient du silicone, mais on adopte celui qui comprend des agents hydratants, des protéines ou des humectants. Pour un co-wash dans les règles de l’art, on mouille entièrement sa chevelure, on l’essore légèrement et, pour les cheveux frisés ou crépus, on la sépare en quatre parties. On applique l’après-shampooing en quantité généreuse, on masse le cuir chevelu et on répartit le produit sur les longueurs avec un peigne à larges dents. Ensuite, soit on rince, soit on laisse poser 20 minutes pour hydrater les cheveux plus en profondeur.

Le co-wash, les limites

Certains ne se lavent plus les cheveux qu’avec de l’après-shampooing et n’utilisent plus du tout de shampooing. C’est la limite du co-wash : avec le temps, les résidus de produits (huile, spray coiffant, masque capillaire) ne s’éliminent plus puisque l’après-shampooing n’est pas un produit lavant. Résultat : des irritations au niveau du crâne et un cuir chevelu qui étouffe. La meilleure routine consiste donc à alterner un co-wash avec un shampooing classique.

partagez l'article

Niwel - Easy Conditioner

Easy Conditioner

Après shampooing démêlant

Enrichi en Huile de Carapate.

Le soin qui offre un démêlage sans effort et une nutrition parfaite aux cheveux.

Je le veux!
Niwel - Wash & Co

Wash&Co

Cowash hydratant

Enrichi en Pulpe de Coco hydratante.

Le cowash qui lave en douceur, facilite le démêlage et apporte toute l’hydratation nécessaire à la fibre capillaire.

Je le veux!