Qu’est-ce qu’un cheveu déshydraté ?

Même si on le confond souvent avec le cheveu sec, le cheveu déshydraté est un souci capillaire en soit qui ne doit pas être pris à la légère. On apprend à le reconnaître, à identifier les causes et à le traiter.

 Comment reconnaître un cheveu déshydraté ?

Si le cheveu sec rencontre un problème de sécheresse dû à un manque d’hydratation, le cheveu déshydraté, quant à lui, souffre uniquement d’un manque d’eau. Mais d’une perte considérable d’eau à un moment donné, suite à une agression particulière. Résultat : il s’assèche, devient terne, prend une apparence rêche et se casse facilement. Le film hydrolipidique de la fibre qui protège les cheveux et en régule l’hydratation se fragilise, la rendant incapable de retenir l’eau. Qu’il soit sec, mixte, normal ou gras, tout état du cheveu peut être concerné par un épisode de déshydratation : c’est un phénomène temporaire qui disparaît lorsque la cause est mise en évidence et traitée.

Pourquoi mon cheveu est-il déshydraté ?

Un cheveu déshydraté ne souffre d’aucun souci particulier en temps normal. C’est en réaction à plusieurs facteurs que le cheveu se déshydrate, le plus important étant le manque d’hydratation général : si notre organisme manque d’eau, nos cheveux aussi ! Mais ce n’est pas la seule cause… L’exposition prolongée au soleil, au vent ou au froid, accélère l’évaporation de l’eau et favorise la déshydratation. Tout comme l’utilisation de produits contenants des substances chimiques telles que certains agents lavants, des solvants, les colorations ; et les baignades à répétition dans l’eau salée ou chlorée, l’utilisation abusive du sèche-cheveux, les brossages trop intensifs.

Quels traitements pour mes cheveux déshydratés ?

La première chose à faire est évidemment de supprimer la cause ! Ensuite, comme le cheveu est généralement sain, il suffit de couper la partie endommagée pour voir repousser un cheveu hydraté. On diminue, voire on arrête le sèche-cheveux, les colorants, les expositions au soleil le temps que les cheveux repoussent et reprennent de la force. On augmente ensuite la quantité d’eau que l’on boit tous les jours : 1,5 litre d’eau en moyenne, qui peut aussi être de la tisane, une infusion, une eau aromatisée.

Quels soins pour mes cheveux déshydratés ?

Puisque le cheveu déshydraté n’a pas de problème de sécheresse et de production de sébum, on n’a pas besoin de soins capillaires trop riches et gras. On privilégie plutôt des crèmes hydratantes plus légères, à base d’eau et d’humectants : aloe vera, glycérine, sorbitol… Leurs atouts ? Ils possèdent des propriétés hygroscopiques qui captent l’eau et aident à la retenir dans la fibre. On opte aussi pour un shampooing doux, sans sulfate ni paraben, et un masque hydratant que l’on peut laisser poser une nuit entière pour une hydratation en profondeur. Et on finit notre routine capillaire par un soin qui va sceller cette hydratation précédemment acquise : on créé une sorte de barrière protectrice avec un beurre (de karité, de mangue) ou une huile végétale (d’avocat, de jojoba, d’olive, de noix de coco).

partagez l'article

Niwel - Wash & Co

Wash&Co

Cowash hydratant

Enrichi en Pulpe de Coco hydratante.

Le cowash qui lave en douceur, facilite le démêlage et apporte toute l’hydratation nécessaire à la fibre capillaire.

Je le veux!
Niwel - Deep Care Mask

Deep Care Mask

Masque nutrition intense

A l’huile d’Abyssinie

Le masque profond qui pénètre au cœur de la fibre capillaire, lui apportant nutrition et douceur.

Je le veux!