Stop aux cheveux mousseux !

Cheveux mousseux, frisottis, boucles rebelles… Ce n’est pas une fatalité ! On peut empêcher leur apparition en évitant certains gestes et en adoptant les bons produits.

 Cheveux mousseux : la définition

Un cheveu mousseux est tout simplement un cheveu sec dont les écailles sont soulevées. Il n’est ni vraiment raide, ni vraiment bouclé, mais plus poreux que les autres cheveux. Les cheveux mousseux sont le plus souvent situés sur la zone supérieure arrière et forment une sorte de halo à la surface de la tête. Résultat : la coiffure a un aspect brouillon, un effet « saut du lit » sans le charme du coiffé-décoiffé !

 Cheveux mousseux : les causes

Ces mèches dites « de recouvrement » – les plus concernées par l’aspect mousseux – sont les plus exposées aux frottements sur l’oreiller et aux agressions mécaniques du quotidien. Elles perdent ainsi plus rapidement leur hydratation et leurs écailles ne s’alignent plus. Les mèches se repoussent alors entre elles au lieu de former des boucles bien dessinées. Il faut aussi ajouter que la nature même du cheveu bouclé ou crépu favorise cet aspect mousseux : sa forme en spirale comporte de nombreux points de torsion qui surélèvent les écailles et sa forte porosité l’empêche de retenir l’hydratation.

Cheveux mousseux : les gestes à bannir

Certaines habitudes et gestes sont à bannir pour ne pas créer un terrain favorable au cheveu mousseux… On évite ainsi le port du chapeau, casquette, bonnet, foulard qui va accentuer le frottement des cheveux, perturber l’ordonnancement des écailles et créer de l’électricité statique. On prohibe aussi la serviette éponge pour essorer et sécher les cheveux, tout comme l’usage du lisseur ou du sèche-cheveux trop chaud. On s’interdit ensuite d’utiliser des produits contenant des tensioactifs lavants, des alcools asséchants ou des produits volumisateurs. On ne brosse pas ses cheveux bouclés à sec avec une brosse en plastique qui risque d’hérisser la cuticule. Et enfin, on limite les traitements chimiques trop réguliers (coloration, décoloration, lissages chimiques) qui peuvent fragiliser les cheveux et donc favoriser cet aspect mousseux.

Cheveux mousseux : les remèdes

Côté soins, pour éviter au maximum les cheveux mousseux, on va privilégier des produits gainants et relipidants, c’est-à-dire des soins qui contiennent des corps gras naturels (huiles ou beurres végétaux) et des agents lissants dont le but va être d’aplanir les écailles de la cuticule. On les choisit plus ou moins riches selon la densité de sa chevelure. On peut aussi utiliser du gel sur les cheveux humides qui va fixer les écailles et empêcher que les boucles ne se déforment lorsqu’elles sècheront. Côté gestes, il faut préférer le séchage à l’air libre en nattant ses cheveux au préalable pour limiter le gonflement et le scrunching tête en bas en limitant les froissements. Et si vous êtes pressée et que le séchage est nécessaire, on utilise un diffuseur que l’on ajoute à son sèche-cheveux.

partagez l'article

Niwel - Milk Shampoo

Milk Shampoo

Shampooing réparateur

Enrichi en Kératine

Le shampooing qui lave en douceur la chevelure tout en lui apportant les protéines dont elle a besoin.

Je le veux!
Niwel - Curls up

Curls up

Mousse tenue des boucles

Enrichi en Pulpe de Coco hydratante.

La mousse qui apporte définition définition et tenue aux boucles sans effet carton.

Je le veux!