Comment coiffer les cheveux crépus ?

Ce n’est plus un secret pour personne : les cheveux crépus sont rebelles, fragiles et n’en font qu’à leur tête… Mais leur atout, c’est qu’ils laissent court à l’imagination : à nous les possibilités de coiffure à l’infini (ou presque) !

Coiffer ses cheveux crépus : le tressage

Les tresses sont la coiffure la plus répandue sur les cheveux crépus. Leurs avantages : elles domptent les mèches rebelles et les frisottis. Et comme on peut les conserver plusieurs semaines, elles épargnent aussi la corvée quotidienne du démêlage ! Tresses XXL, boxer braids, épi de blé, couronne tressée, elles nous font toutes craquer. Mais on ne se lance pas comme ça dans un tressage minutieux : on prépare ses cheveux en leur apportant un maximum d’hydratation et de nutrition. Bain d’huile, massage du cuir chevelu, soin hydratant sont indispensables pour protéger sa chevelure. Attention à ne pas opter pour des tresses trop serrées ou trop lourdes qui peuvent retarder la repousse des cheveux. On lave ses tresses une fois par semaine et on applique un spray hydratant tous les 3 jours pour leur assurer souplesse et brillance. Après 4 semaines maximum, on change de coiffure !

Coiffer ses cheveux crépus : le chignon

C’est LA coiffure pour les matins pressés, pluvieux ou sans idée ! Simple à réaliser, le chignon peut se porter bien tiré ou plus flou, sur le sommet de la tête ou plus bas au niveau de la nuque, avec une tresse, une banane ou un headband. Simple et sophistiqué à la fois, il se décline selon les envies et les circonstances. Une règle d’or : toujours bien hydrater ses cheveux pour éviter que l’élastique d’un chignon trop serré n’endommage la fibre capillaire.

Coiffer ses cheveux crépus : le naturel

C’est la tendance coiffure qui règne en maîtresse sur le red carpet et dans les défilés. Le nappy hair, contraction de « natural » et de « happy », consiste à laisser vivre ses cheveux crépus au naturel, sans artifice, sans lissage, sans coiffure protectrice. On met en valeur ses jolies frisures que l’on prend soin de bien hydrater pour garder du volume et de la brillance, la clé d’un nappy hair au top ! On peut aussi choisir de garder ses cheveux au naturel et de réaliser dessus une queue de cheval, un chignon, de fines tresses, des nattes collées… On évite simplement de tirer sur les racines pour éviter la casse. Au quotidien, on hydrate avec un spray hydratant les longueurs et on applique un masque à base de kératine une fois par semaine pour protéger la fibre capillaire.

Coiffer ses cheveux crépus : le lissage

Envie de changer de tête pour quelques jours ? On passe au lissage ! À vous les cheveux baguette sur lesquels on peut tenter toutes les coiffures… Mais avant de s’armer de son lisseur, l’étape hydratation est primordiale pour que les cheveux ne souffrent pas des méfaits de la chaleur. On sèche d’abord ses cheveux dans une serviette. On applique ensuite un soin thermoprotecteur et on commence à détendre la fibre capillaire avec le sèche-cheveux. Enfin, on lisse mèche par mèche pour un résultat optimal, sans jamais s’attarder sur une mèche. À moins qu’il ne pleuve, la chevelure devrait rester lisse pendant quelques jours avant de friser à nouveau. Mais on évite de re-lisser constamment les pointes, au risque de les assécher.

partagez l'article